Services techniques ville de Saint-Imier

Étiquettes-énergie : retour au simple « A »

À partir de mars 2021, de nouvelles étiquettes-énergie s’appliqueront à certains appareils. Les mentions du type « A+++ » disparaîtront et « A » redeviendra la meilleure note.

Quelle est l’efficacité énergétique de cet appareil ? Depuis plus de 20 ans, l’étiquette-énergie répond à cette question pour de plus en plus de produits, mais aussi avec de plus en plus de catégories. Pour certains appareils, l’échelle d’origine, de A à G, a été progressivement étendue : la catégorie la plus efficiente a été tout d’abord désignée par un « A+ », surpassé aujourd’hui dans toute l’Europe par le « A+++ ». Cette accumulation de « + » a fait perdre sa lisibilité au système. Mais ce temps est révolu.

La Commission européenne a décidé de réintroduire l’échelle simple allant de A à G, et la Suisse lui emboîte le pas. Désormais, « A » sera toujours attribué aux appareils les plus efficients sur le marché. À partir de mars 2021, un appareil évalué « A+++ » pourra se retrouver en catégorie B, voire inférieure. Les nouvelles étiquettes s’appliqueront tout d’abord aux produits suivants:

  • téléviseurs et écrans
  • lave-vaisselle
  • réfrigérateurs et congélateurs
  • machines à laver et sèche-linge (hors tumblers)
  • présentoirs de vente réfrigérés
  • éclairage (à partir de septembre 2021)

Pour les autres produits, les anciennes étiquettes-énergie seront encore utilisées pendant un temps.

La nouvelle classification renforce les exigences relatives à l’efficacité en termes d’énergie et de ressources. Cela signifie que les appareils doivent être également réparables, les pièces de rechange disponibles et les matériaux réutilisables.

Source : SuisseEnergie

Exemple nouvelle étiquette Modèle de la nouvelle étiquette-énergie mise en place en 2021

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.